Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 330053
Aujourd'hui: 32
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Articles - LYON, privatisation de l'espace public
Poster commentaire
Deux textes pour poser des questions. Les salles propices à des banquets ne manquent pas à LYON...on en trouve même qui ne soient pas trop chères...Mais s'installer dans la maison commune qu'est l'Hôtel de ville pour en avoir l'exclusivité est un pied de nez à la République. Et une manière de profiter pour sa communauté des impôts de tous les contribuables.


1. République laïque ? (Le Progrès du 11/09/2009)

Ainsi la rupture du jeûne du ramadan se fait dans les locaux de la mairie de Lyon . Le recteur de la mosquée de Lyon dit ne pas avoir assez de place . La mosquée de Villeurbanne avait invoqué le même prétexte pour envahir l'espace public du centre culturel de Villeurbanne .

En fait, il s'agit, pour les religions, d'envahir le plus possible les espaces publics et même de faire payer, pour cela, tous les contribuables.

Pour leur grands rassemblements aussi , Sant'Egidio, près de 1 million d'euros, récemment pour le conférence des Eglises européennes , 48000€ .

Et nos élus ? Eh bien , il faut bien plaire aux communautés religieuses pour être élu ou réélu ? On peut bien laisser ses convictions laïques et républicaines ( quand on en a ) au vestiaire pour un mandat de maire, ou de député, ou de sénateur .
Nous vivions en République unie, indivisible et laïque . Il faut rayer unie, indivisible et laïque . Et même République ! Nous vivons dans un RCR : rassemblement des communautés religieuses . Qui exclut les laïques .

Allez, Monsieur le recteur de la mosquée , encore un effort, la prochaine fois , vous pourrez transformer l'Hôtel de ville en salle de prières. Et toutes les religions pourront suivre et faire leurs repas ou rassemblements à la mairie ! Qu'en pensent les laïques , qui représentent quand même la majorité de ce pays ?

Mireille Popelin


2. Fête des jeûneurs et rupture constitutionnelle (Le Progrès du 14/11/2009)

Malaise à l’Hôtel de ville de LYON, la maison du « tous ensemble et mêlés », quand des salons sont mobilisés par des personnages d’une communauté excluant les autres. Il y a là une dérive, comme lorsqu’à certaines heures, ailleurs, des piscines sont réservées aux femmes. Ce n’est pas un phénomène lyonnais mais national.

La Mairie, ce fut la maison commune des citoyens rassemblés dans leur diversité.

Bien sûr la rupture du jeûne ne peut concerner que ceux qui ont jeûné. Raison normale pour qu’ils ne se mélangent pas.

Ce jour là, ils seront donc seuls à être chez eux dans le salon de l’hôtel de ville. Pas les autres Français.

Ils ont un lycée musulman bien placé avec de la place. Un chapiteau était possible là.

Les religions doivent rester chez elles, les institutions publiques doivent à tout moment aussi rester chez elles. C’est le sens de la séparation constitutionnelle de l’église et de l’Etat.

Cette privatisation cléricale momentanée d’un espace public financé pour le vivre ensemble différent, représentative d’un cléricalisme offensif tous azimuts, réveille le nécessaire anticléricalisme au secours de la République. On se passerait de cette mise en morceaux de la France.

Claude BARRATIER
Note: Aucune note
Ecrit par: tavardon, Le: 14/09/09