Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 330053
Aujourd'hui: 32
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Articles - Le bouclier fiscal fut créé sous PETAIN
Poster commentaire

L’origine vichyste du “bouclier fiscal”


Le bouclier fiscal : quand il n’y a rien de plus urgent que d’alléger les impôts des milliardaires, alors que nous sommes surendettés.

Dans une chronique parue dans Libération (datée du 29.09.2009 sur le site internet du journal) le maire PS de Quimper, Bernard Poignant, rappelle que le bouclier fiscal (pas plus de 50% des revenus indécents prélevés) fut la créature chérie (en même temps que l’Ordre des experts-comptables et la fonction de.. PDG !) du ministre des finances de Pétain entre juin 1940 et avril 1942, Yves Bouthillier (lequel il est vrai fut finalement arrêté par les Allemands en 1944, mais revint vivant).

En fait, le bouclier fiscal était né d’un décret-loi du 12 novembre 1938 (resté inappliqué) tandis que l’obsession de Bouthillier était d’inscrire ce bouclier dans le marbre de la constitution maréchaliste alors en gestation.

Une constitution qui heureusement ne vit jamais le jour, pour cause de défaite cataclysmisque de l’Europe hitlérienne.
Mais ce que ne souligne pas Bernard Poignant,

…c’est que c’est bien le Medef qui voulait dernièrement constitutionnaliser le bouclier fiscal
, exactement comme ce ministre vichyste, au moment où la Commission Balladur, nommée par Sarko Ier, s’apprêtait à défigurer le Préambule constitutionnel issu de la Résistance et de la Libération antifasciste, avant de renoncer à l’oser.

Ce qu’indiquait ce blog en 2007 :
http://lucky.blog.lemonde.fr/2007/08/30/546/
sous le titre :

« Alerte ! Le MEDEF veut réécrire le préambule de la Constitution antifasciste de 1954, reprise en 1958 »
Medef, décidément, tu viens de loin, et tu n’oublies rien !
Note: Aucune note
Ecrit par: tavardon, Le: 03/10/09