Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 330053
Aujourd'hui: 32
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Articles - L'hôpital dans la tourmente
Poster commentaire
L’hôpital dans la tourmente.

L’été 2003, il a fallu fermer 40 à 50 % des lits existants faute de personnels, après que l’on ait supprimé les années précédentes des milliers de lits qui ne sont, eux, jamais ouverts. La pénurie de médecins fait que ceux ci n’ont souvent plus de remplaçant quand ils prennent des congés, ce qui fait qu’un problème de santé relevant de la médecine de ville peut très bien s’aggraver et réclamer une place à l’hôpital qui est désormais saturé tout au long de l’année. La dépense augmente pour l’Assurance maladie, et il n’est pas sûr que le malade en réchappe. La France a honte. Les décideurs ont-ils honte ?

Créer 100 000 lits tout de suite ne servirait pas à grand chose, car c’est toute la chaîne de soins qui est saturée en temps ordinaire, et les personnels manquent, ainsi que les équipements. Admis en urgence avec assez de lits, et tout le potentiel de médecins et infirmières, le malade a ensuite besoin de soins de suite, devant aller souvent jusqu’à la rééducation. Un hôpital a besoin d’être fluide, la suite des soins n’attend pas. Or, tout est embouteillé.
Il y a moins de 10 ans, la France représentait dans le monde une référence, un modèle. La casse a été volontaire, et les actuels discours sans crédits ne permettront pas de redresser rapidement la situation.

Claude BARRATIER
Note: Aucune note
Ecrit par: tavardon, Le: 09/08/09