Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 330055
Aujourd'hui: 34
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Articles - Les dieux à l'Ecole? Lesquels?
Poster commentaire
Les dieux à l’Ecole ?

Chaque fois qu’il est question de réintroduire à l’école publique l’enseignement de la religion, pourquoi poser la question de « Dieu à l’école ? » au singulier et seulement au masculin ? Encore la discrimination des sexes ? Dans l’Histoire de l’Humanité, c’est par milliers que l’on rencontre dieux et déesses, un très grand nombre de civilisations en adorant plusieurs en même temps, complémentaires ou parfois antagonistes. On ne peut donc, contre la volonté de croyants de tous les temps, ramener tous ces dieux à un seul dieu pour plusieurs raisons :
• le monothéisme est plus dangereux que le polythéisme, car pour le croyant, s’il n’y a qu’un dieu, c’est le sien, qui, par des commandements, ordonne que les autres dieux soient interdits, d’où l’intolérance, la chasse aux « infidèles ». Il existe des religions violentes comme des totalitarismes si j’en crois le comportement de leurs adeptes au nom de leur dieu à un moment ou l’autre de leur histoire.
• Tous les croyants ont affirmé dans tous les temps que leurs dieux et déesses étaient immortels, éternels. Donc ils sont tous vivants aujourd’hui et le resteront après nous, les mortels. Ce serait un manque de respect que de décréter que certains n’existent plus, et pourquoi renoncer à Aphrodite, Vénus ou Diane, pour ne garder que des barbus ? L’union des dieux ou des déesses avec des humains femmes ou hommes a produit des demi-dieux célèbres. Il ne faut pas renoncer à cette possibilité de rendre éternels quelques uns de nos descendants qui, fils de l’Homme ou de la Femme deviendraient également Dieux. Bref, on est bien obligé de dire que les dieux étant immortels, ils sont tous vivants, ou bien que c’est faux, et que donc ils n’existent pas. Impossible à l’Ecole publique où on ne choque jamais les consciences.

Qui serait capable d’enseigner tous ces dieux aux enfants sans les trahir dans leur caractère propre, leur individualité ? Comment certains élèves qui apprennent hors de l’Ecole publique qu’il n’y a qu’un seul dieu vivant prendront-ils la chose en découvrant la multitude vivante, l’égalité entre certains, la hiérarchie aussi (Zeus est un monarque). Je crois qu’ils seront troublés, et qu’ils ne voudront plus rien croire à ce que leur racontent les adultes, qu’ils demanderont des preuves, qu’ils demanderont pourquoi des groupements de dieux ont gardé leurs rois et n’ont pas instauré la démocratie parmi eux.
Bref, enseigner les dieux et les déesses à égalité à l’Ecole, qui serait la seule façon d’être laïque en enseignant aussi les arts de vivre sans divinité, et sans totalitarisme, gênerait beaucoup certaines familles, et enseigner un dieu unique, en gênerait d’autres…..C’est pourquoi la grande Ecole laïque ne l’a pas fait jusqu’ici et s’est contentée d’évoquer ces mythologies sous un angle culturel, dans l’étude de pages littéraires, philosophiques, historiques, avec le souci de ne choquer aucun enfant.
Claude BARRATIER
Note: Aucune note
Ecrit par: tavardon, Le: 13/08/09