Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 289894
Aujourd'hui: 73
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Rss

baptême civil

Facile à faire, à renouveler, voici un discours de parrainage, baptême, civil, républicain, citoyen...

"Bienvenue à vous tous, parents, familles, proches, amis, qui assistez ce (date et lieu) à l’acte de parrainage républicain de. (Prénoms et noms de l’enfant avec date et lieu de naissance, idem pour les parents)...

Toutes les civilisations ont mis en place des cérémonies destinées à marquer l’accueil d’un enfant dans la société, peu après sa naissance, puis, plus tard, à l’adolescence, avec des rites d’initiation préparant le passage à l’âge adulte.

Le baptême est un rite de protection du nouveau né par une intégration au groupe protecteur. Par exemple, depuis la nuit des temps, dans presque toutes les ethnies chinoises, était organisée une cérémonie, avec un bain rituel de l’enfant accompagné de dons d’objets protecteurs, bonnet orné, boite contenant des graines et des minéraux bénéfiques (probablement l’ancêtre du hochet).. Confucius, codifia plus tard ce rite pour en faire une cérémonie d’Etat commune à tous les chinois, marquant un accueil officiel dans la société, et dans l’état civil.

Baptiser c’est aussi attribuer un prénom choisi avec soin. Si le rite marque bien sa naissance sociale, l’enfant garde sa personnalité propre, originale, son individualité.

Dans le rite, en plusieurs lieux dans le monde, on attachait un fil au poignet de l’enfant, symbole de la filiation continuée, ce que nous retrouvons bien dans les prénoms rappelant ceux des grands parents, et dans la gourmette porteuse du prénom : lien et droit à l’existence personnelle libre s’unissent dans le bijou.

L’initiation à l’adolescence sera l’étape suivante qui constituera une entrée dans le monde adulte : de protégé on deviendra protecteur.

Pour saluer l’entrée d’un enfant dans la communauté républicaine, le baptême républicain est apparu dans les communes peu après la Révolution française, ce qui reste une originalité en Europe, symbole d’un accueil citoyen dans la République. Il renoue avec la pratique ancestrale de l’humanité, et, plus près de nous, de la Rome antique. Actuellement les baptêmes civils ou républicains se multiplient dans les familles qui ne veulent pas engager un enfant sans son avis dans une religion ou une autre, et qui veulent le laisser choisir.

Le baptême républicain, ou parrainage républicain est donc fait pour tous, quelles que soient les philosophies de vie ou croyances.

Il est l’expression d’une volonté de vivre ensemble différents, dans la liberté des consciences, dans le respect humain le plus profond beaucoup plus ouvert que la simple « tolérance ». Il est une expression parmi tant d’autres de ce qu’on a appelé plus tard la laïcité, indissociable de la République et de sa devise : l’égalité de tous dans la fraternité qu’on retrouvera plus tard dans l’expression des solidarités.

L’égalité exige la parfaite liberté de penser, d’être, de croire ou de ne pas croire, de changer au cours de la vie, sans jamais vouloir imposer à autrui ses certitudes du moment et les pratiques qui en découlent.


Dans la continuité d’une pratique vieille comme le monde, et rajeunie par la République française, la communauté républicaine représentée par le Conseil municipal, première institution de la République, en cette ville de……………….., a la joie, l’honneur, d’accueillir (prénom et nom de l’enfant) dans la République française..

En l’entourant, nous nous engageons tous, adultes, à préparer un environnement et une société où la vie soit la plus riche et la plus sûre possible, et où elle pourra s’épanouir dans le sens qu’elle choisira. C’est notre rôle protecteur d’adultes vis-à-vis de nos enfants.

Cet accueil républicain est concrètement renforcé par l’engagement devant nous tous d’un Parrain et d’une Marraine
:
Noms prénoms dates et lieux de naissance des parrain et marraine)
Cette cérémonie importante établit ou confirme des liens privilégiés entre l’enfant et les parrain et marraine, (prénom et nom des parrain et marraine), ces liens ayant leur pleine valeur humaine, bien que sans caractère légal pouvant leur donner un contenu juridique.

Le baptême, le parrainage, quels qu’ils soient, ne sont pas des institutions régies par la loi
. Cet acte ne peut donc pas être assimilé à un acte de l’état civil. Pour autant, Parrain et Marraine s’engagent librement à apporter à ………………………… l’aide morale et l’appui qui pourraient être nécessaires au cours de son existence, en toute liberté pour l’enfant, de s’épanouir dans sa voie, et, pour paraphraser notre grand écrivain André Gide, « de suivre sa pente pourvu que ce soit en montant ». Il s’agit d’un contrat moral exigeant dont nous tenons à les remercier de la façon la plus chaleureuse.

(Prénom et nom des parrain et marraine), acceptez vous, dans la liberté absolue de votre conscience, ce magnifique contrat moral, acceptez vous d’être parrain et marraine de (prénom et nom de l’enfant) dans le seul but de lui apporter l’aide morale et l’appui qui pourraient lui être nécessaires au cours de son existence ?


Nous vous félicitons de cet engagement, nous remercions les heureux parents d’avoir voulu cet important moment de citoyenneté pour l’enfant et pour toute la société.

Nous allons maintenant vous donner lecture du certificat que nous vous inviterons à signer, aux côtés des parents, et qui vous sera remis. Son contenu figurera au registre municipal des parrainages républicains.

Claude BARRATIER

tavardon Le: 21/02/10