Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 323594
Aujourd'hui: 48
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Rss

Laïcité travestie en laïcisme par ses détracteurs anti républicains

Un débat sur ce mot laïcisme a permis à l'un de ses promoteurs de jeter le masque: un intégriste qui se fiche de la République et qui confond athéisme qui est un art de vivre sans dieu et laïcité qui est le droit d'avoir l'art de vivre sa pensée librement. Un laïque peut effectivement être athée, mais tout autant catholique, protestant, juif, musulman, bouddhiste, etc, dès lors qu'il reconnait que ceux qui pensent autrement que lui son libres de le faire et sont ses égaux!

La laïcité n’est que la liberté de pensée. Ce n’est pas une religion, ni une opinion, c’est la liberté d’en avoir une. Les nouveaux chantres de laïcité sont les héritiers de ceux qui l’ont toujours combattue, exigeant en FRANCE la religion catholique imposée, alors que la majorité des Français se passe fort bien de toute religion.

Les athées ne sont pas forcément laîques : il en est qui combattent les religions.

Non seulement la laïcité ne combat pas les religions, mais l’état laïque a le devoir de défendre tous les citoyens qui seraient attaqués sur leur liberté de conscience.

Vous nommez des fêtes "païennes", c’est un mot qui est propre à la désignation par les chrétiens de ceux qui ne voulaient pas être chrétiens. Les non chrétiens n’ont jamais dit qu’ils s’appelaient païens, ils ne comprenaient pas ce surnom idiot, et la République n’a jamais accepté ce vocabulaire de ségrégation.

La majorité des êtres humains de la planète (j’ai beaucoup voyagé en Chine profonde) ont gardé les fêtes que vous , nommez païennes (ce n’est pas leur désignation à eux). Seule une hiérarchie minoritaire, rétrograde, critique à LYON le fait que la fête de la lumière ne soit pas religieuse (vous la nommeriez païenne).

Il n’y a rien de vexant pour un chrétien de lire que sa religion n’est pas la seule, et qu’il n’y a aucune hiérarchie entre ceux qui ont une religion et ceux qui n’en ont jamais voulu
. On n’a jamais pu, même pendant l’inquisition, couper la tradition orale, la culture familiale, très forte. Avec Internet, la liberté s’augmente.

Mes amis catholiques très très nombreux sont des laïques qui respectent tout le monde.


Venez dans mon village, ils vous le diront mieux que moi.

J’ai assisté à Lyon à un débat à l’Ecole Normale Supéreure de LYON, avec l’archevêque du coin, qui a bien répété que la laîcité était un grand bien commun, qu’elle n’avait pas besoin d’adjectif (il se démarquait de son pape)....

Je n’avais aucun point de désaccord avec lui...ce jour là .

Avec vous c’est apparemment différent !

Le site AGORAVOX qui reçoit des débats citoyens publie ici ce sujet sur le prétendu laïcisme qui rejoint la laïcité "positive" d'un pape qui n'y connaît rien et qui est peut être à la recherche d'un catholicisme positif qu'il n'est pas à même d'imaginer.

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lorsqu-ils-font-rimer-absurdite-92328?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

Voici ma réponse à "Talleyrat"

Talleyrat, excusez moi de vous dire que vous ne connaissez rien à la laïcité. Le mot laïcisme n’est pas un mot présent dans les textes fondateurs et continuateurs de la République. Il appartient ce mot laïcisme au vocabulaire d’ennemis de la laïcité, des fondamentalistes. Le pape actuel des catholiques avait même proposé le terme laïcité positive, récusé par ses fidèles qui n’auraient pas aimé que l’on parlât de catholicisme positif (ce ne serait pas laïque de le faire)

tavardon Le: 11/01/11