Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 329948
Aujourd'hui: 71
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Rss

SOS Education, bas les masques, naufrageurs anti républicains

Merci à Nicole RAFFIN de Regards de Femmes, de nous éclairer. Nous recevons des pétitions à signer, des attaques ciblées contre l’école, par une officine qui a les mêmes inspirateurs qu’avait Sauvegarde Retraites…pour travailler l’opinion publique et les casser.

Au moment où "SOS éducation" fait tourner une vidéo sur l'Education Nationale, une mise au point est nécessaire:
SOS Education, attention danger

L'association dissimule ses liens avec les officines ultralibérales.


> Par NIEPCE Airelle
DAVIDENKOFF Emmanuel

L' association est indépendante au plan légal, mais pas neutre au plan politique : elle se rattache à une nébuleuse parfaitement identifiée.
On la retrouve sur le site Internet conscience-politique.org pour lequel elle a réalisé l'analyse d'un manuel d'histoire jugé trop complaisant sur les morts du communisme.
Elle fait partie d'une offensive politique européenne et française pour combattre tout ce qui n'est pas à genoux devant le pape des catholiques. Voir

http://www.libertepolitique.com/

Que trouve-t-on sur le site Conscience politique ? Des références aux ultralibéraux tendance Reagan, aux mouvements antiavortement et à la mouvance des évangélistes américains, le tout nimbé d'une proximité assumée avec l'extrême droite. Comme sur le site libertepolitique. Et des références appuyées à Claude Reichman, seule «personnalité politique» dont le site Internet est recommandé.
Ce dernier n'est pas un inconnu, et c'est bien le mouvement qu'il tente de fédérer qui inspire directement SOS Education. Il se présente comme «ancien candidat à l'élection présidentielle de 2002», à laquelle il n'a pas concouru, faute de signatures suffisantes. Reichman a néanmoins créé un «cabinet fantôme» à la mode anglaise. Avec un «ministre de l'Instruction publique et de la Civilisation» (l'universitaire Guy Millières).

En matière d'éducation, le programme présente des parentés avec ceux du FN et surtout du MNR de Bruno Mégret, mais il se rattache surtout aux idées défendues par Charles Millon, ex-président de la région Rhône-Alpes élu avec les voix du FN. (et battu depuis!)

Un autre site assure la promotion de Claude Reichman : les4vérités.com, qui renvoie dans sa rubrique «Partenaires» aux sites de National hebdo et de Présent. Elle incite à ne pas manquer l'émission de Reichman sur Radio Courtoisie. les4vérités.com sont publiées par l'ancien journaliste Alain Dumait, qui a successivement travaillé, entre 1970 et 1979, à Valeurs actuelles, au Figaro, à France-Soir, à Antenne 2 et à l'Express avant de créer «Contribuables associés», association violemment anti-service public. Adjoint d'Alain Dumait est François Laarman, impliqué dans des actions de lobbying pour la défense du libéralisme, des consommateurs et des contribuables.

Or, la famille Laarman est intimement liée à SOS Education. Isabelle, 25 ans, nièce de François, était dans la délégation de SOS Education qui a été reçue au ministère. Ainsi que Vincent, son frère, qui apparaît sur la photo aux côtés de Xavier Darcos. Par ailleurs, Isabelle résidait encore fin 2002 dans le XVe arrondissement de Paris, dans le logement qui a servi de premier siège social à SOS Education. Enfin, Vincent Laarman est présenté comme un des correspondants de l'organisation américaine The Separation of School and State Alliance (Alliance pour la séparation de l'école et de l'Etat). Cette dernière ne réclame rien moins que le renvoi complet de l'éducation à la sphère privée.

.......................................................................................................................................................................Ce Ce que ne dit pas SOS Education est que Nathan porte plainte au pénal pour diffamation, faux et usage de faux contre SOS Education et ses animateurs
Depuis quelques mois, l’association SOS EDUCATION et ses animateurs ont lancé contre les éditions Nathan une campagne calomnieuse visant à décrédibiliser deux manuels scolaires publiés par cette maison et appelant à retirer du marché l’un de ces deux ouvrages.

Il s'agit de mettre les éditeurs à la botte des pouvoirs anti républicians


Le travestissement de la réalité et le recours au mensonge, la violence des termes utilisés (il est par exemple imputé à ces ouvrages de « laver le cerveau de nos enfants comme dans les pays totalitaires »), la logique insidieuse des arguments portent atteinte de façon inacceptable au travail et à la réputation des auteurs de ces ouvrages.
Pas mal que des laveurs de cerveau accusent les autres de le faire! Les éditions Nathan ont déposé, aux cotés de leurs auteurs, deux plaintes auprès des juridictions pénales à l’encontre de SOS Education. Ces plaintes dénoncent les propos diffamatoires, les faux et usages de faux dont Nathan et ses auteurs sont victimes.


Amitiés féministes et laïques

Nicole Raffin,secretaire générale
Regards de Femmes IdF

tavardon Le: 16/07/11