Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 323594
Aujourd'hui: 48
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Rss

Liberté d'opprimer dans la République, stop

Les ennemis de la liberté doivent être empêchés d’opprimer les autres.

La loi européenne peut être un outil pour résister à ceux qui, utilisant leur droit d’expression, voudraient tenter de profiter de ce doit pour casser les droits des autres ! L’article 17 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme stipule que nul ne peut utiliser les droits garantis par cette convention dans le but de rechercher l’abolition ou la limitation de ces mêmes droits. Cette Convention Européenne prévaut sur nos lois nationales. Par exemple, la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans son Arrêt du 13 février 2003 affirme l’incompatibilité de la charia avec la démocratie.

Des religions se distinguent de nouveau comme outil de domination, sauf peut être le bouddhisme...

Les religions monothéistes qui font pression auprès des candidats puis auprès des élus, en occident, ont leurs écoles, leurs universités, financées par des fonds publics, en particulier en France. Leurs écoles hors contrat d'association peuvent être des outils de domination. Le pouvoir en ferme rarement une.

Ces religions travaillent t sans cesse à une sorte de colonisation des esprits et des territoires. Ne sont elles pas en concurrence tout en partageant le même objectif, qui est la disparition de la liberté de conscience et de la République ? ?

Continuons à nous élever au dessus de ces chapelles, respectons les croyants comme les incroyants à égalité, mais ne respectons pas les conquérants. Soyons donc plus fermes dans la nécessité de cantonner les religions dans leurs espaces respectifs en protégeant l’espace public. Et cessons de subventionner leurs écoles, qui au fond, ne sont pas républicaines.

Nous avons la chance d’être un peuple pour lequel le concept de laïcité est le bien commun, croyants et non croyants...
Voir en table des news un excellent propos d’une chrétienne laïque, Monique Cabotte :
« Laïcité chrétienne »
http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=219

Si nous laissons les religions monothéistes grignoter à nouveau nos libertés, nous perdrons la République.

Des écoles confessionnelles font le nid d’un néo fascisme, d’un totalitarisme tentant d’imposer à tous les pratiques de minorités, comme l’interdiction absolue de l’avortement, la punition de ce qu’elles appellent le blasphème, concept qui n’existe pas dans une justice dont les codes ont été votés démocratiquement, un mot qui n’a aucun sens pour la grande majorité des gens qui ne se réfèrent à aucun dieu.

Le paradoxe est qu'elles peuvent bénéficier de fonds publics pour le faire.

Tout le monde a bien pu voir combien les trois religions monothéistes combattent le mariage pour tous car précisément il ne les concerne pas : elles marieront leurs paroissiens, hommes et femmes exclusivement, et comme c’est le cas déjà, le mariage devenu pour tous sera seulement civil. Elles s’étaient opposées au mariage civil évidemment, en tentant de continuer à obliger tout le monde à passer devant leurs autels.

L’église catholique est en pointe sur ce combat politique, violant délibérément la loi de 1905 : "toute réunion politique dans les lieux de culte, toute provocation à résister aux « actes légaux de l’autorité publique » (dont fait partie le débat parlementaire sur le mariage civil) sont passibles de condamnations en justice (titre V de la loi du 9 décembre 1905, articles 26 et 35 et 36)

Le pouvoir au lieu de les poursuivre tergiverse et ne fait pas appliquer la loi républicaine.

Les leaders intégristes monothéistes ont fait tout un « cirque » lorsque la loi a permis le parrainage - baptême civil, qui a désormais son registre dans la majorité des communes de France, une cérémonie qui ne donne pas plus de droits que les baptême religieux, c'est-à-dire aucun droit, mais qui repose sur des pratiques multi millénaires. Une pratique qui a sa grandeur comme le baptême religieux :
Voir en table des news : Baptême civil
http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=143

Cela c’était hier
…Aujourd’hui la lâcheté des gouvernants a partout préparé la venue des intégrismes par exemple islamistes en accordant aux religieux des avantages leur permettant d’enseigner leur charia, aux frais des états, des subventions pour faire dans le social qui met sous leur coupe des esprits à coloniser, car ils ont le même savoir faire que les autres sectes. Ils prêchent publiquement dans leurs lieux de culte une opposition au pouvoir en place (appelant ainsi à s’opposer à la majorité républicaine dans une immense regret de ne pas avoir à sa place Marine LE PEN ou SARKOZY).

Pour eux comme pour tous les intégristes les lois démocratiques ne comptent pas, et là où ils dominent c’est la loi interne de leur religion qui est imposée à tous, c’est un totalitarisme.


Un handicap pour les populations sous leur coupe : le bourrage de crâne crée des structures mentales bloquées n’orientant pas vers l’invention, la recherche scientifique.

Les peuples qui « redémarrent » scientifiquement, économiquement le font en se démarquant des puissances religieuses. Ce n’est pas nouveau.

Il est significatif que le grand recul de la France se soit produit avec le sarkozisme dont l’obsession était de tuer l’école publique au profit de l’école privée confessionnelle (voir le discours de LATRAN). Obédience catholique, obédience de droite, aux ordres des milliardaires qui savent tenir les peuples en les confiant à des religieux, - encore un rêve sarkozien…

En effet, si les lobbies religieux se déchaînent en France à propos du mariage pour tous, leur pression ininterrompue obtient l’enrichissement sans précédent depuis un siècle de l’école confessionnelle par des fonds publics.
Car leurs écoles confessionnelles, surtout celles qui sont hors contrat d’association, sont des chevaux de TROIE anti républicains.

Il conviendrait qu’un gouvernement qui se dit républicain bloque fermement toutes ces volontés de diriger le pays à partir de mots d’ordre venus de l’étranger, le Vatican par exemple. En prendra-t-il le chemin ? Les socialistes ont déjà trahi dans le passé. Peut être feront ils cette fois oublier leur passé de traîtres à la République, au peuple, à la laïcité ?

La majorité républicaine au pouvoir doit se souvenir que les hiérarchies religieuses monothéistes refusent la République et tentent par tous les moyens de la détruire à leur profit.

Voir dans la table des news :

Nouveau gouvernement: stop au gaspi et aux illégalités http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=214

tavardon Le: 12/08/12