Retraités dans la République

AccueilForumArticlesGalerieTéléchargements
Visiteurs: 285404
Aujourd'hui: 63
Se connecter



S'inscrire

Image aléatoire
Mini sondage
Le Site Retraités dans la République est ?












Résultats



En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur En ligne.

Total: 1
Newsletter


Voir les Archives


Rss

Le solstice d'hiver appartient à tous, il est inconfisquable

Avez-vous le droit de fêter le solstice d’hiver sans vous référer à la naissance d’un dieu ?[color=red][/color]
Où va notre Vivre ensemble différents ? Que faire pour le sauvegarder ?

Un vécu de terrain, des actions très simples, qui nous renvoient à des réflexions philosophiques et politiques.

Dans mon village, nous sommes trois conseillers municipaux à animer un Conseil municipal des enfants, les élus de ce conseil étant des élèves de l’école publique et des élèves de l’école catholique.

J’envoie au journal de la commune, Chessy infos, qui paraît tous les deux mois, un article sur notre « CME ». Voici pour le début novembre 2013 :

"La joie du partage[/color]

Le nouveau Conseil municipal des Enfants de CHESSY élu pour deux ans a voté son programme 2013-2015 et a souhaité à l’unanimité marcher sur les pas du CME 2011-2013 en reconduisant le Noël solidaire organisé par CAP génération (le centre social de CHATILLON (nota village proche, 2 km), sous la forme d’un repas avec cadeaux, pour des personnes que la vie a laissées isolées, et pour des enfants qui, sans cette intervention de partage ne bénéficieraient ni de cette fête familiale, ni du cadeau traditionnel qui marque la fin de l’année et annonce l’année nouvelle : le « Père Noël » ici, le « Père Janvier » là.

Toute une organisation entre les nombreux partenaires de CAP Générations, avec le concours des assistantes sociales de la Maison du Département du Bois d’Oingt (Nota, le chef lieu de notre canton) qui assurent le dépistage des besoins dans nos diverses communes.

Nos élus du CME s’empressent de vous faire part des modalités de leur collecte de cadeaux : livres, bandes dessinées, jeux de société, jouets… en bon état, du 18/11/2013 au 29/11/2013. Il leur restera le temps d’aller préparer, dans les locaux de CAP, les paquets adaptés à l’âge de ceux qui recevront les cadeaux, dans le respect de l’anonymat, Isabelle LECLERC, animatrice du centre social coordonnant la bonne exécution des tâches.

Des tracts et affiches que sont en train de préparer nos élus du CME contribueront à la bonne communication de cette opération. Les lieux de dépôt des objets donnés pourront être l’école publique de CHESSY, le SIVU Enfance Petite enfance, l’école privée de CHESSY, le Petit Casino, la Mairie de Chessy, que nous remercions de leur concours.

Une annonce sera proposée sur le site internet de Chessy.

Ainsi, préparatifs, collectes, emballages, décorations, feront déjà de ce mois de novembre une période de partage ; la joie de donner anonymement précédant la joie de recevoir des plus démunis de notre canton. »

A la lecture du journal communal, une réaction d’une parente d’élèves de l’école catholique :[color=red]


Envoyé : mercredi 27 novembre 2013 23:49
À : chessy-infos@chessy.mairies69.net
Objet : Joyeux Noël !

Madame, Monsieur,

Permettez-moi de réagir à votre dernier article en date concernant le CME : on peut y lire que "Noël est une fête familiale qui marque la fin de l'année et annonce l'année nouvelle", avec comme unique référence celle au Père Noël (ou Janvier).

Je regrette que la fête païenne[/color] seule du solstice d'hiver y soit évoquée. Car le Père Noël n'est que bicentenaire, et il faudra le dire un jour aux enfants : c'est sûr, il n'existe pas ! La Nativité de Jésus, elle, est une fête deux fois millénaire ; et si l'historicité du Christ ne saurait être remise en cause, on peut au moins accorder le bénéfice du doute à sa réalité de fils de Dieu…

Or, ce que je trouve dommage dans cet "oubli", c'est que c'est pourtant bien cette dernière fête qui donne son origine au don mutuel de cadeaux, et au caractère familial des rassemblements mis en relief dans ce geste généreux de nos enfants via Cap Génération…

Vous souhaitant à mon tour un très joyeux, familial et généreux Noël d'avance,

Je vous prie d'agréer madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.

Marie S....... »



Voici notre réponse préparée pour corriger une incompréhension :[color=red]


« Merci pour ce commentaire, qui montre que CHESSY INFOS contient des textes qui font réfléchir.

Il serait difficile d’associer la naissance éventuelle de Jésus en décembre, du fait que l’Eglise le faisait naître jusqu’au 4 ème siècle au printemps. Mais autour du CME nous ne pouvons pas parler de Jésus ni d’aucun des autres innombrables dieux, tous vivants car tous par définition éternels.

Par ailleurs il n’est pas possible au CME de relier les cadeaux de Noël à une religion, CAP ne pourrait pas le faire non plus du fait de ses statuts clairement laïques comme ceux de toutes les associations ouvertes à tous. Cette tradition familiale concerne tout le monde et n’appartient à aucune communauté particulière. C’est ce qui est très beau, car c’est une fête qui rassemble, qui ne met à part personne, et pour laquelle personne ne se met à part.

Au CME on s’interdit absolument d’aborder des problèmes religieux. Le fait par exemple comme le fait Marie SIGAL de douter que Jésus soit fils de Dieu perturberait des enfants de même que seraient perturbés les enfants de familles qui ne se réfèrent à aucun dieu. Dans les affiches confectionnées, aucun élu du CME n’a introduit cette idée.

Il nous est impossible d’employer le terme fête païenne auprès des enfants, car jamais ceux que Mme SIGAL définit « païens » ne se sont désignés eux-mêmes par ce nom, de même qu’ils ne donnaient pas à leurs fêtes (qui perdurent dans le monde, innombrables) le nom de « fêtes païennes ». Désigner des civilisations, des cultures, des communautés par une autre appellation que celles qu’ils s’étaient choisies est un manque de respect. C’est un terme qui est très commun à l’intérieur des communautés chrétiennes, il a du sens pour les adeptes entre eux, il n’en a pas en dehors d’eux.

Le CME est nécessairement laïque comme la Mairie puisque la République française est laïque, ce qui signifie qu’elle laisse les religions et autres philosophies dans la sphère privée des familles.Au CME comme à la crèche de Chessy, les animateurs ne diront jamais que le père Noël existe, ni qu’il n’existe pas. Il n’est pas difficile de dire aux enfants de voir cela avec leur famille même si c’est moins simple que de tenter d’imposer une vérité à tous ! Mais nous ne devons choquer aucune conscience.

Le repas organisé par CAP rassemblera, sans qu’on sache qui est quoi, des familles de tous horizons. C’est pourquoi il s’agit d’un Noël solidaire, dans lequel on n’évoque pas la charité (qui est un terme propre à une religion), mais la solidarité. C‘est le mot qu’a utilisé Isabelle, animatrice à CAP du projet lorsqu’elle l’a présenté aux jeunes élus. Elle les a même fait réfléchir au mot solidarité.

Comme avec les enfants du CME il ne s’est jamais agi d’autre chose que de cadeaux à des adultes et à des enfants, comme il y aura probablement comme partout un père Noël avec sa barbe blanche, il n’y avait pas lieu d’évoquer dans cet article des aspects religieux, des références à des divinités. Le repas n’aura pas lieu le 25 décembre de toute façon. Il sera au solstice ou à peu près, il a été difficile de trouver une date qui convienne à tous les bénévoles, ce repas aurait bien pu avoir lieu en janvier, pour le même plaisir de ceux qui recevaient comme de ceux qui donnaient. Un don désintéressé qui évite donc tout rabattage vers une communauté particulière, une solidarité à caractère universel.

Les cadeaux se font dans certaines familles en janvier, on parle d’étrennes, par exemple autour de GUEUGNON en Saône et Loire. En Lorraine la grande fête est la Saint Nicolas qui est aussi un père fouettard. Ce qui compte partout c’est la fête familiale, mais il est bien que, dans le monde, le moment choisi puisse varier.

Quant à la fête lyonnaise et cassissienne (nota , las habitants de Chessy doivent leur nom à l’origine du nom de la commune, le romain Cassius) de la lumière du 8 décembre, il en est de même, elle reste la fête de tous, ce qui n’empêche nullement pour des communautés d’en faire une cérémonie religieuse. Cette grande liberté est très importante.Voir en pièce jointe un article trouvé sur Internet, et en piochant le sujet il en existe mille !

En table des news :

« Soleil d'hiver, fête de sa lumière »

http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=96

Fin de la réponse »



Il reste que cet article a troublé une maman, notre effort de vivre ensemble différents a connu un petit échec, les autres parents ne tarissent pas de félicitations pour ce que nous faisons, et la fille de cette dame n’est pas une élue du CME, ce qui nous évite de baisser les bras !

Nous y mettons du nôtre. L’école catholique compte 36 enfants de la commune, l’école publique 222. L’école catholique a droit à 6 postes d’élus, l’école publique aussi. C'est-à-dire qu’un élu de l’école privée représente 6 enfants, alors qu’un élu de l’école publique en représente 37. Si nous avions été équitables pour 12 élus il y aurait 2 places pour l’école privée et 10 pour l’école publique, au lieu de 6 et 6.

Cette maman sur représentée voudrait en plus imposer une publicité pour une religion qui est la sienne, ce qui veut dire qu’on a beau donner, parmi les parents de l’école privée, il en est qui veulent tout simplement TOUT ! Nous l’avons observé pour les subventions communales.
D’où deux questions :

1.Devrions - nous programmer les festivités solidaires, ni religieuses ni anti religieuses, en début janvier, acceptant l’appropriation de la fin décembre par quelques catholiques ?
2.Ou devrions pas plutôt continuer comme nous le faisons en sauvegardant le vivre ensemble qui marche très bien dans notre commune. Car c’est ce vivre ensemble qui est menacé.
Voir en table des news :

« Laïcité : Vivrons nous ensemble dans 10 ans ? »

http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=247

Voilà donc la suite, bien sympa de notre action solidaire dans le vivre ensemble, résumé dans un article en préparation que les habitants de la commune découvriront dans le prochain article de Chessy infos, premiers jours de janvier, tel quel ou amélioré :

« Les coulisses d’un bonheur[color=red][/color]

Le 10 décembre 2013 les jeunes élus du Conseil municipal des enfants, appliqués, attentifs, inventifs, confectionnaient des paquets cadeaux joliment enrubannés dans les salles de CAP GENERATION à CHATILLON. Enfants et adultes proposés par les assistantes sociales de la Maison du Rhône de notre canton, puis invités, recevront un ou plusieurs paquets à l’occasion du repas solidaire du 20 décembre 2013. Une belle manière de terminer chaleureusement l’année, au moment où les jours sont le plus courts, et le soleil trop absent.

Les cadeaux étaient préparés dans l’anonymat, Isabelle indiquait que notre commune envoyait des convives, personne n’a cherché à savoir qui. Pour financer ce repas de plus de 50 personnes, « Puces café », association solidaire de Chatillon, remettait un gros chèque à la présidente de Cap Génération à l’occasion de son Conseil d’administration du 5 décembre. Une belle chaine d’amitié…

Nos jeunes élus remarquaient que des jeux et des jouets recueilis dans les lieux de collecte à CHESSY n’étaient pas visibles. Isabelle, animatrice de CAP les félicita de cette remarque. Elle expliqua d’abord que certains « cadeaux » ne pouvaient pas être offerts : une carte perdue, ou un dé, une roue cassée. Ces objets abimés seront réparés pour quelques uns, et ont été donnés à Puce café qui les vend très bon marché dans sa brocante, source des chèques d’aide que peut offrir l’association. Puis elle nous accompagna devant un immense placard très haut. Chaque étagère ; bien pleine, correspond à un âge. Une vraie caverne d’Ali Baba…Une élue du CME nous montra son cadeau dans son emballage d’origine, en attente d’une prochaine distribution (en 2014 probablement pour le prochain repas solidaire).

Nos jeunes élus revenaient émerveillés de voir tous ces futurs cadeaux, en attente dans la « chaîne des dons » parfaitement gérée et en parlaient dans les voitures lors de notre retour dans le brouillard.

Merci aux parents pour leurs encouragements malgré notre petit retard dû à notre visite au placard « magique » ! Merci à tous les donateurs et aux équipes qui ont géré ces dépôts, permettant à nos vaillants et généreux élus du CME de réaliser leur objectif. »

Nous espérons une réponse très positive de Madame S.
Claude Barratier

tavardon Le: 01/01/14